À Lille, un commissariat sera transformé en logements sociaux

le
1

Cet ancien commissariat aux allures de blockhaus va accueillir des logements intermédiaires et des logements sociaux en 2016.

Il y a quelques semaines, Le Figaro Immobilier vous communiquait une liste de plusieurs dizaines de bâtiments appartenant à l’État qui vont connaître une seconde vie en étant transformé dans un futur proche en logements sociaux: commissariats, casernes militaires, bâtiments ministériels... Ce type de projet fait parler le tout-Paris depuis plusieurs mois,où la maire Anne Hidalgo aimerait bien par exemple, convertir les milliers de mètres carrés du siège historique du ministère de la Défense - situés boulevard Saint-Germain (VIIe) - en logements.

Mais cela ne se limite pas à la capitale. La preuve: le quotidien La Voix du Nord raconte dans ses colonnes que le bâtiment qui abritait l’ancien hôtel de police, s’apparentant désormais à un immense bloc bétonné à l’abandon va lui aussi réssuciter. Depuis le départ (il y a sept ans) des gendarmes pour leur nouveau siège, le bâtiment a connu plusieurs fonctions dédiées au service public. Mais le propriétaire des lieux n’a jamais caché son ambition d’en faire des logements.

Des logements sociaux livrés en 2016

Malgré toute la bonne volonté du monde, plusieurs problèmes persi: placement des nouvelles entrées, volumes complexes… Et le temps presse. «On ne peut pas manquer ce bâtiment, avec sa dégaine de blockhaus déserté», écrit La Voix du Nord. Finalement, après plusieurs années, le permis de construire a été obtenu en décembre 2014.

Le chantier a quant à lui débuté durant ce mois d’août, par une phase de désamiantage du site. Le propriétaire du bâtiment Partenord a prévu la construction de 14 logements locatifs intermédiaires (ou PLS) sous condition de ressources qui sont davantage réservés aux classes moyennes. La livraison des logements est prévue pour fin 2016. Le prix des loyers est déjà connu: 400 euros pour les T2, 585 euros pour les T3 et 780 euros pour les T4.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lsleleu le lundi 31 aout 2015 à 08:45

    Il serait interessant de savoir le prix de revient des ces futures logements.