À Lille, le tireur à l'AK-47 connu pour son hyperviolence

le
0
Fayçal Mokhtari est activement recherché en France et Belgique.

«Fayçal, c'est un type complètement barge qui aime les sapes et les grosses cylindrées. La justice n'a pas été assez sévère avec lui et il a commis l'irréparable.» Dans sa cité du Brun-Pain, à Tourcoing, l'homme que la police a d'emblée présenté comme le tueur de la discothèque de Lille, ce week-end, a bien mauvaise réputation. Les officiers de police judiciaire de la brigade anticriminalité (BAC) locale le connaissent fort bien. «Il est l'archétype de ces petits caïds qui pourrissent la vie des quartiers, attirés par l'argent facile», assure un syndicaliste policier du Nord.

Dans la nuit de samedi à dimanche, devant le club Theatro, à deux pas de la préfecture de région, Fayçal Mokhtari, 32 ans, aurait donc tiré comme un fou à la kalachnikov, cette arme de guerre également nommée AK-47 par les spécialistes. La police a relevé pas moins de 30 impacts sur place, selon le procureur. Le mobile de ces crimes qui lui valent des poursuites pour «assassi

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant