À Lille, la mendicité interdite aux enfants

le
1
Le préfet du Nord a pris un arrêté interdisant la mendicité à dix-neuf carrefours de la métropole lilloise. Il vise à casser l'économie souterraine de campements roms illicites.

À cette heure-ci, les enfants de son âge sont à l'école. Adina, un foulard sur les cheveux et un pantalon rose, est, elle, fidèle à son poste, au feu de la porte d'Arras à Lille, à la sortie de la voie rapide, une main tendue vers les automobilistes. Peu de vitres descendent, peu de monnaie atterrit dans sa main. Quand on lui demande son âge, elle fait «7» avec ses doigts.

Adina parle peu français et pour cause, la fillette mendie toute la journée à ce carrefour, l'un des dix-neuf visés par l'arrêté pris par le préfet du Nord Dominique Bur jeudi. «Cela fait partie d'un plan d'actions visant à casser la dynamique de l'économie souterraine qui se développe sur les campements illicites, indique Dominique Bur. Il est très dangereux que des mineurs, parfois en très bas âge, mendient ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1386403 le samedi 18 mai 2013 à 00:02

    ah bon ce n'etait pas interdit avant ?