À La Rochelle, Montebourg vient "défendre son bilan"

le
0
À l'université d'été du Parti socialiste, Arnaud Montebourg vient défendre son bilan.
À l'université d'été du Parti socialiste, Arnaud Montebourg vient défendre son bilan.

Arnaud Montebourg devait débarquer sur le vieux port de La Rochelle dans ses habits de ministre de l'Économie, mais c'est finalement le conseiller général de Saône-et-Loire, "simple citoyen" - dit-il -, qui honore de sa présence l'université d'été du PS. "Simple citoyen", mais un peu plus tout de même, puisqu'il est désormais l'homme par qui la clarification est arrivée. Son discours très offensif contre la politique de "réduction dogmatique des déficits" menée par la France (expression qu'il avait employée dans une interview dans Le Monde parue samedi), et qui risquait d'être "mortelle" (discours de Frangy-en-Bresse dimanche), lui a coûté son poste. Dans son sillon, le ministre de l'Éducation Benoît Hamon - qui a prononcé à Frangy une allocution dans la même veine - et la ministre de la Culture Aurélie Filippetti, qui réclament une inflexion de gauche, ont été contraints à la démission.

"Il faut savoir quitter la scène quand on ne sait pas jouer plus longtemps la comédie", a avoué Arnaud Montebourg mercredi, à l'heure de la passation des pouvoirs avec son successeur Emmanuel Macron. Comprenons donc que, à La Rochelle, Montebourg ne jouera pas. "Il faut descendre des scènes de théâtre. Montebourg s'est fait piéger par le côté théâtral", constate un ministre.

"Je suis encore socialiste"

"Il est serein. Au téléphone, il m'a dit : Je suis encore socialiste", rapporte un membre du gouvernement. "Mais il n'a pas...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant