À la recherche de 58 dessins érotiques de Picasso

le
0
À la recherche de 58 dessins érotiques de Picasso
À la recherche de 58 dessins érotiques de Picasso

Le 24 septembre 2015, l'oligarque russe Dmitri Rybolovlev, presque souriant, pose devant deux toiles du maître, Espagnole à l'éventail et Tête de femme de profil. Ces deux ?uvres vont être remises à la justice française « à des fins d'expertise », afin de « provoquer la manifestation de la vérité ». Incontestablement, Dmitri Rybolovlev vient de gagner une manche dans le combat de titan qui l'oppose au numéro 1 mondial des transitaires d'art, le Suisse Yves Bouvier. Le Russe accuse ce dernier de l'avoir roulé dans la farine pendant douze ans en lui surfacturant toutes les ?uvres qu'il lui procurait. Il estime son préjudice à un milliard d'euros.

LIRE aussi Rififi dans le petit monde de l'art genevois

Yves Bouvier est mis en examen en février 2015 pour escroquerie à Monaco. Aussi, lorsque Catherine Hutin-Blay, la belle-fille de Picasso, met, à son tour, en cause le transitaire suisse, en affirmant que deux gouaches, Espagnole à l'éventail et Tête de femme de profil, ainsi que 58 dessins lui ont été volés, Dmitri Rybolovlev saute sur l'occasion. Ces ?uvres lui ont été vendues par Yves Bouvier, respectivement en 2013 et en 2010. « Restituer ces tableaux mal acquis est de sa part un cri du c?ur », lâche Éric Dupont-Moretti, avocat de l'oligarque, lors d'un grand show médiatique organisé près de l'Arc de Triomphe. Yves...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant