À la prison de Baltimore, un gang impose sa loi

le
0
17 personnes ont été mises en examen pour avoir aidé des détenus à faire prospérer leurs affaires depuis l'enceinte de l'établissement pénitentiaire. Quatre surveillantes sont tombées enceinte du leader du gang.

A Baltimore, sur la côte Est américaine, même une prison peut devenir un centre névralgique du trafic de drogue. Mardi, 17 personnes, dont treize surveillantes de prison, ont été mises en examen pour avoir aidé un gang, dont sept des membres étaient emprisonnés, à faire prospérer leurs affaires. Certaines de ces surveillantes ont même entretenu des relations intimes avec le chef du gang Black Guerrilla Family. «Quatre surveillantes sont tombées enceinte. Deux d'entre elles avaient un tatouage au nom du détenu - Tavon White-, sur le cou ou sur la cheville», écrit le Washington Post, qui révèle l'affaire. Ces femmes ont également obtenu des voitures haut de gamme et des bijoux de valeur du leader de 36 ans, connu dans la rue sous le nom de Bulldog.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant