A la piscine, ça sent le soufre

le
0
A la piscine, ça sent le soufre
A la piscine, ça sent le soufre

Des spectateurs qui sifflent, des nageurs qui balancent... Dans le centre aquatique de Barra da Tijuca, la compétition de natation a pris des allures de règlements de comptes. Et on ne parle pas de l'équipe de France qui se déchire (voir par ailleurs). Avec les bons — tout nageur n'ayant pas encore été suspecté de dopage — et les méchants. En gros, les Russes et les Chinois. On se croirait revenu au bon vieux temps de la guerre froide.

 

« C'est triste que des gens contrôlés positifs, même deux fois (NDLR : comme la Russe Efimova, argent du 100 m brasse, repêchée après un appel devant le Tribunal arbitral du sport) aient l'occasion de participer aux Jeux, lâche le grand Michael Phelps. Ça m'énerve et me fend le coeur. J'aimerais qu'on fasse quelque chose. »

 

D'autres vont encore plus loin. L'Australien Mack Horton, vainqueur du 400 m, a allumé la première mèche contre Sun Yang, deuxième, le qualifiant de « tricheur dopé ». En 2014, le Chinois avait été suspendu trois mois pour avoir pris un stimulant, le trimétazidine, prescrit dans le cadre de palpitations cardiaques.

 

Après la victoire du Chinois sur 200 m NL, lundi soir, Camille Lacourt a sorti le lance-flammes. « J'espère que la Fina (NDLR : Fédération internationale) va réagir et arrêter ce massacre, parce que ça devient triste, a lâché le Marseillais, 5e du 100 m dos derrière un autre Chinois, Xu Jiayu (2 e). Ils n'ont rien à faire dans un sport. Ils ont qu'à faire une Fédé de chargés et s'amuser entre eux. Ça me donne envie de vomir de voir des gens qui ont triché sur les podiums. Sun Yang, il pisse violet... »

 

A froid, le nageur du CNM, dont un camarade de club (Bousquet) a été suspendu deux mois en 2010 pour un contrôle positif à l'heptaminol (utilisé pour calmer une crise d'hémorroïdes), assume : « Ce n'était certainement pas le moment mais je ne le regrette pas. »

 

Clément Mignon ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant