A la mode, les voitures connectées restent méconnues par leurs utilisateurs (étude)

le
0
A la mode, les voitures connectées restent méconnues par leurs utilisateurs (étude)
A la mode, les voitures connectées restent méconnues par leurs utilisateurs (étude)

Vantées par les constructeurs automobiles, les fonctionnalités des voitures connectées restent encore méconnues d'une grande partie de leurs propriétaires actuels, selon une étude européenne publiée mardi."Quatre conducteurs de voitures connectées sur dix ignorent encore tout des fonctionnalités de connectivité de leurs véhicules", a précisé TNS Sofres qui a réalisé cette enquête dans sept pays européens, dont la France, en collaboration avec l'institut BearingPoint.Outre la France, les pays étudiés sont l'Allemagne, l'Espagne, les Pays-Bas, la Norvège, le Royaume-Uni et la Suède, regroupant 3.724 automobilistes ayant acheté ces 18 derniers mois une voiture disposant d'équipements connectés (navigation, multimédia...)Dans ces sept pays, "près de six conducteurs sur dix (59%) ont été influencés dans leur parcours d'achat par les équipements ou fonctionnalités connectés. Pour un tiers des acheteurs, il s'agit même d'un critère primordial dans leur décision d'achat", ont remarqué les instituts.Pour eux, le fait que les propriétaires de voitures équipées de fonctions connectées soient encore nombreux à les ignorer montre que les constructeurs ont des efforts à faire, en particulier lors de la vente et de la livraison.Pour les répondants, "lors de leurs passages en concession ou de leurs rencontres avec un vendeur, dans 38% des cas, il n'y a eu aucune démonstration des fonctionnalités connectées", selon la même source."L'avenir de la voiture connectée n'est pas qu'une question d'innovation technologique entre les mains des ingénieurs. Les équipes marketing et les forces de ventes ont un rôle clé à jouer dès à présent", a observé Karen Tartour, directrice du pôle Automobile TNS Sofres, citée dans un communiqué.Elle a aussi remarqué que ce phénomène constituait un "manque à gagner certain pour les constructeurs" et qu'à "à plus long terme, cela ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant