A la fête de la Violette, les sarkozystes derrière leur champion

le
4
A la fête de la Violette, les sarkozystes derrière leur champion
A la fête de la Violette, les sarkozystes derrière leur champion

Si les Français ont plutôt tendance à bouder Nicolas Sarkozy, l'ambiance était tout autre ce samedi à la Fête de la Violette. «Nicolas, Nicolas» scandaient les participants à ce rassemblement organisé par La Droite forte, premier courant de l'UMP. Pour les quelques 2 500 militants réunis en Sologne à l'occasion de la seconde édition de cette manifestation, Nicolas Sarkozy, mis en examen en début de semaine pour corruption active, est victime d'un acharnement judiciaire. Et son retour au premier plan de la vie politique, une nécessité.

«Nous avons besoin de lui»

«Nous souhaitons que Nicolas Sarkozy revienne, nous avons besoin de son autorité, de sa solidité et de son expérience», a lancé l'UMP Geoffrey Didier, co-organisateur du rendez-vous. «Nous avons besoin de lui» a renchéri devant les militants Brice Hortefeux, un fidèle parmi les fidèles. «Plus que jamais, notre pays a besoin d'un chef, d'un cap et d'une ligne» a martelé ce «meilleur ami depuis 1976». «L'engagement de Nicolas Sarkozy, qui était une possibilité, devient aujourd'hui une nécessité.» Fréquemment interrompu par les cris de la foule scandant le prénom de l'ancien président, il a poursuivi : «Certains diront qu'il y a les affaires. Ah, les affaires! (...) Ne vous laissez pas abuser, il n'y a pas d'affaires.»

Hortefeux : «Nicolas Sarkozy ne renonce jamais»

Et d'entonner le refrain de la partialité des juges : «Nicolas Sarkozy a été placé sur écoutes pendant huit mois, non pas parce que des magistrats disposaient d'indices mais parce qu'ils espéraient en trouver. Curieuse méthode!». Pour l'ancien ministre de l'Intérieur, «s'ils veulent combattre Nicolas Sarkozy, parce que c'est le plus brillant, le plus déterminé, le plus courageux, alors qu'ils le combattent à la loyale. Je le dis à ceux qui cherchent à le salir, qu'ils sachent que cela renforce sa détermination. Nicolas Sarkozy est un homme qui ne renonce ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • LeRaleur le samedi 5 juil 2014 à 18:24

    Sarko viré une fois, deux fois le sera.

  • frk987 le samedi 5 juil 2014 à 18:22

    Maintenant si vous préférez l'ectoplasme Fillon qui a mangé au râtelier Sarkozy sans jamais se manifester ou bien les deux vieux c.. socialos de droite que sont Jupé ou Raffarin....bien sûr reste l'alternative Hollandouille, ceux qui aiment ne doivent pas le regretter !!!!! et puis la démagogue Le Pen avec sa sortie de l'Euro et la fermeture des frontières à l'heure de la mondialisation. Donc le choix devient binaire. Les soocialopes ou Sarkozy.

  • frk987 le samedi 5 juil 2014 à 18:17

    Attendez que surgissent les affaires d'Hollandouille et du PS en 2018........Je préfère cent fois un esc..roc capable et apte à une guenille honnête, et comme Hollandouille n'est même pas honnête mais certainement une guenille menteuse et démagogue, le choix est vite fait.

  • M4958114 le samedi 5 juil 2014 à 18:07

    drôle de champion un champion cambrioleur !!!