A la Fédération, on touche le fond

le , mis à jour à 06:06
0

Les dirigeants de la Fédération française de natation (FFN) n'ont pas peur du ridicule. Tant mieux. Dans la nuit de samedi à dimanche, le staff, extrêmement tendu, a dressé son bilan des JO, qualifié « d'intermédiaire » par le DTN Jacques Favre. Une jolie coulée de rhétorique après une semaine médiocre au niveau des résultats (deux médailles d'argent, sept finales et une chute vertigineuse de la 3e à 14e place au classement des nations) et désastreuse sur le plan de l'image (avec l'affaire Agnel).

Le directeur technique national a reconnu s'être fourvoyé dans les critères de sélection, « mal compris, trop compliqués et pas assez transparents » et promis d'afficher clairement, dès la rentrée, les modalités jusqu'aux JO de Tokyo.

Ancien défenseur de critères drastiques, Romain Barnier, responsable du collectif masculin, voudrait désormais leur abolition. La perte de ses têtes d'affiche du CN Marseille explique peut-être ce revirement... C'est pourtant cette exigence d'excellence qui a sorti la natation tricolore d'un abîme dans lequel elle risque de replonger. Tout le monde est conscient qu'après avoir chanté tous les étés, les Bleus s'apprêtent à déchanter.

Les ténors quittent la scène (Agnel, Gilot, Balmy, Lacourt, Manaudou...) et les aspirants n'ont pas encore mué. « On connaît bien nos carences, on travaille dessus et on a déjà commencé à revoir notre parcours vers le haut niveau », assure le DTN, qui s'est lancé dans un abscons inventaire à la Prévert des multiples plans à venir. « On a des manques incroyables pour une nation qui se veut forte, lâche Fabrice Pellerin, responsable du collectif féminin. Il y a un chantier énorme devant nous. Il faut des bouleversements profonds sur notre politique d'ensemble. »

Voilà pour le mea culpa, avec Fabien Gilot et Coralie Balmy dépêchés pour prêcher la bonne parole d'un « groupe qui vit bien ». Mais on retiendra surtout — et ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant