À la découverte du dernier appartement de Françoise Sagan

le
0

REPORTAGE - Témoin de fêtes, de rencontres et de culture, ce bien de 280 m2 fut aussi le dernier appartement parisien où vécut Françoise Sagan. Reportage exclusif Propriétés Le Figaro.

C’est à l’étage élevé d’un immeuble ancien de l’avenue Foch que se niche cet appartement parisien chargé d’histoire. Avec ses vastes réceptions aux matériaux nobles patinés par le temps, il a été le témoin de soirées mondaines et de fêtes mémorables. Acquis dans les années 1970 par un riche homme d’affaires et son épouse d’origine française, il a d’abord été un luxueux pied-à-terre où le couple passait à peine cinq à six semaines par an… et voyageait le reste du temps entre New York, Capri ou Acapulco.

Tout respire l’art et l’art de vivre

Et cette ambiance de fête, de dîners et de tradition de l’opulence a pris un nouvel essor lorsque la propriétaire des lieux y hébergea sa proche amie Françoise Sagan, au cours des dernières années de sa vie (entre 1999 et 2004). C’est en effet dans cet appartement que le célèbre écrivain aimait recevoir avec son amie les artistes, les comédiens, les chanteurs, et des personnalités comme Gérard Depardieu, Juliette Gréco, Frédéric Botton, Guillaume Durand, Florence Malraux, Jack Lang mais aussi Philippe Sollers ou encore Bernard Franck. Dans ce lieu d’une surface de 280 m2, tout respire l’art et l’art de vivre. «Le Paris littéraire de la rive gauche se retrouvait dans cet appartement rive droite et venait s’encanailler sous les ors de l’avenue Foch», s’enthousiasme-t-on chez Féau.

L’esprit d’un lieu romanesque

La maîtresse des lieux raconte que c’est ici que les fêtes les plus endiablées avaient lieu comme «cette fantastique soirée avec des musiciens tziganes pour l’un des derniers anniversaires de Françoise». De nombreux artistes ou personnalités y venaient aussi simplement rendre visite à l’auteur de Bonjour tristesse dont la santé déclinait alors qu’elle était en proie à de graves difficultés financières.

C’est ici que celle qui aimait écrire dans son lit créa les dernières pages de Derrière l’épaule et débuta un autre livre qu’elle ne put achever.

Des trésors intimes témoignent de la vie et de la complicité de la propriétaire avec l’artiste. Parmi eux, le piano qui accompagna Françoise Sagan tout au long de sa vie, mais aussi d’innombrables tableaux, des photos et, dans un couloir, un mur entier de petites bandes dessinées créées par l’écrivain qui aimait raconter des scènes de sa vie quotidienne qu’elle croquait avec humour et délice au stylo noir.

Le confort et l’extravagance

Avec ses six pièces, ses quatre chambres et sa vue sublime sur le parc, l’appartement aux murs d’émeraudes exerce une véritable fascination. Boiseries, parquets Versailles, marbres, miroirs… salle à manger exceptionnelle d’époque 1890 avec deux cheminées et panneaux de verre d’origine… Ce lieu respire à la fois le confort et la démesure, les rencontres entre la culture et la vie, l’amour et l’extravagance. Il dévoile ses secrets comme un irrésistible clin d’œil au titre d’un roman de celle qui lui donna une seconde vie, «Avec mes meilleurs souvenirs».

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant