À la découverte du Charleston Battery

le
0
À la découverte du Charleston Battery
À la découverte du Charleston Battery

Après une semaine passée en une de tous les journaux américains, Charleston, la petite ville de Caroline du Sud, mérite qu'on parle d'elle pour autre chose que pour une tuerie aussi macabre que significative des problèmes inhérents à la société américaine. Une semaine après cet événement tragique, la vie a repris son cours à Charleston. Le football aussi.

Il y a quelques jours, la plupart des gens ne connaissaient pas Charleston. Aujourd'hui, une grande majorité de la population ne la connaît que comme la ville abritant l'église dans laquelle un dégénéré suprémaciste a abattu froidement plusieurs personnes et dans laquelle le président des États-Unis lui-même est venu chanter a cappella un titre à la portée hautement symbolique pour la communauté afro-américaine. Pourtant, en Caroline du Sud, certains aimeraient sans doute que la mémoire collective ne retienne pas de cette ville qu'un lieu d'expression de la folie de l'homme. Les amateurs de soccer aimeraient sans doute, par exemple, que soit évoqué le cas de leur équipe favorite, l'une des plus vieilles des États-Unis, des joueurs qui la composent, voire des rivalités avec un autre club américain, D.C. United. D'autant que concernant le Charleston Battery, ce club n'évoluant pas en Major League Soccer, les succès sont nombreux et les anecdotes les accompagnant souvent intéressantes.

I believe that we will win


Fondé en 1993, le Charleston Battery est aujourd'hui, et avec les Richmond Kickers, le plus vieux club de soccer des États-Unis à avoir fonctionné sans interruption jusqu'à aujourd'hui. Certes, le chiffre est ici dérisoire comparé à l'âge de certains clubs européens, mais le soccer n'est encore que très modestement implanté dans la culture sportive américaine – bien que l'engouement de la population autour du ballon rond ne cesse d'augmenter d'année en année. Le nom, les couleurs (jaune, noir et rouge, ndlr) et le blason du club font tous trois référence à l'artillerie navale importante dont disposait la ville de Charleston pendant la guerre de Sécession. Malgré sa relative jeunesse, le Charleston Battery possède l'un des palmarès les plus longs de toutes les franchises hors Major League Soccer : deux titres de champion de l'USL A-League, un titre de champion de l'USL Second Division, un titre de champion de l'USL Pro et une finale de l'US Open Cup. Depuis sa création, et ce, toutes divisions confondues, le club n'a manqué les play-offs que trois fois, en 2004, 2005 et 2007.

Le passé a surtout prouvé que le Charleston Battery était un formidable vivier de joueurs talentueux dans lequel les franchises de Major League Soccer n'ont pas hésité à aller se servir pour fournir leurs propres effectifs. Ainsi, certains grands noms de la MLS…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant