A la conquête de l'uranium en Nouvelle Galles du Sud

le
0

(Commodesk) Les compagnies minières pourront désormais explorer le sol de la Nouvelle Galles du Sud (NSW) à la recherche d'uranium. La législation pour faciliter l'exploration des mines d'uranium, débattue le 28 mars, fut approuvée par 20 votes contre 18.

Le premier ministre australien, Barry O'Farrel, avait annoncé en février dernier que l'Etat devait participer à l'essor minier que connaît le pays (l'Australie détient les plus grandes réserves d'uranium au monde). Une déclaration vivement critiquée par certains dirigeants du NSW et les groupes environnementaux nationaux. Le Conseil de Conservation de la Nature du NSW, déclarait, que « le premier ministre n'a pas le mandat nécessaire pour changer une politique anti-uranium maintenue depuis 26 ans ». Associé à d'autres groupes, il demande une enquête indépendante sur l'impact des futures mines d'uranium dans leur Etat.

Seul l'état de Victoria réussit, pour l'instant, à maintenir sa politique anti-mines d'uranium. L'Australie Occidentale, dont l'interdiction a été levée il y a quatre ans, compte déjà trois projets en attente des résultats des études d'impact environnemental.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant