"A La Bonne Bière" rouvre, trois semaines après les attentats

le
0
LA BAR "À LA BONNE BIÈRE" ROUVRE SES PORTES
LA BAR "À LA BONNE BIÈRE" ROUVRE SES PORTES

PARIS (Reuters) - Le café "A La Bonne Bière", où cinq personnes ont trouvé la mort le 13 novembre dernier lors des expéditions meurtrières revendiquées par le groupe Etat islamique (EI), a rouvert vendredi matin en présence d'habitués qui ont voulu témoigner leur soutien.

Cet établissement du Xe arrondissement de Paris est le premier à rouvrir parmi ceux qui ont été touchés.

"Nous avons effectué quelques travaux, repeint les murs, effacé les stigmates de ce cauchemar", a dit à la presse la gérante, Audrey Bily. "Le café La Bonne Bière est un lieu de rencontres, d'échanges et de partage. Tel est notre objectif aujourd'hui."

Le café ne porte plus de "stigmates", mais les dizaines de bouquets de fleurs et de messages écrits toujours disposés contre des barrières le long de la façade montrent que le souvenir des événements continue à planer sur les lieux.

"C'était quelque chose que je devais faire", selon un client venu boire un café en terrasse sous l'oeil des nombreuses caméras venues filmer la réouverture.

"C'était une façon symbolique de dire mon soutien et que j'étais heureux pour eux et pour le quartier que ça reprenne vie aussi rapidement", a dit un autre.

Une banderole sur laquelle on peut lire "Je suis en terrasse" - un détournement du slogan "Je suis Charlie" qui a fleuri après les attentats de janvier, notamment contre Charlie Hebdo - a été déployée au-dessus de l'entrée.

Les gérants d'autres établissements visés, comme le restaurant Le Petit Cambodge et le bar Le Carillon, ont fait savoir qu'ils comptaient reprendre leur activité, mais n'ont pas donné de date précise.

Le Bataclan, où 90 personnes ont été tuées, pourrait rouvrir d'ici un an, espèrent ses gestionnaires qui ont répondu cette semaine au journal Le Monde.

Le bilan officiel fait état de 130 morts et de plusieurs centaines de blessés à Paris et Saint-Denis (Seine-Saint-Denis).

(Simon Carraud, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant