À l'UMP, le «ras le bol» face au duel Fillon-Dati 

le
0
Des élus de province demandent à Copé de faire cesser la zizanie parisienne.

À l'UMP, c'est devenu le sujet de mécontentement numéro un. Et pour son secrétaire général Jean-François Copé, le dossier prioritaire. Le conflit qui oppose Rachida Dati et François Fillon dans la perspective des législatives 2012 à Paris est encore monté d'un cran. À l'issue du bureau politique du parti présidentiel, hier matin, Jean-François Copé a de nouveau expliqué qu'il tentait de jouer les médiateurs entre son amie maire du VIIe arrondissement de Paris et le premier ministre, qui a annoncé qu'il ne souhaitait pas se représenter dans la Sarthe mais à Paris. Là même où Dati veut briguer un mandat.

«Sur la forme»; les critiques de l'ex-ministre de la Justice à l'encontre de François Fillon ont été jugées «excessives» par Jean-François Copé. Sur le fond, il a voulu étouffer les «rumeurs» sur un «transfert» de Rachida Dati du VIIe au XVe arrondissement, soit de la 2e à la 12e circonscription du très fillonniste président de la fédération

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant