À l'UMP, la stratégie de harcèlement

le
0
Face à un François Hollande englué dans les difficultés, l'UMP appelle à un «changement de cap».

Attaquer l'exécutif, tout l'exécutif, sur tous les fronts à la fois. Le chômage qui explose, le pouvoir d'achat qui s'effondre, l'insécurité qui galope, les ministres qui se contredisent, la majorité qui s'entre-déchire, aile gauche contre légitimistes, voire PS contre gouvernement...

Pour l'opposition, seul un «changement de cap» pourrait éviter l'enlisement définitif. Jean-François Copé a donné le ton mercredi matin sur Canal +. Interrogé la veille de l'intervention télévisée du chef de l'État, le président de l'UMP a affirmé: «Ou ces gens sont tellement isolés dans leur tour d'ivoire qu'ils ne veulent plus entendre la clameur des Français, et alors je ne vois pas de solution. Ou ils acceptent de reconnaître immédiatement que c'est intenable et qu'ils sont en train de mener le pays dans l'abîme.» La deuxième hypothèse étant hautement improbable, Copé a ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant