À l'UMP, la guerre est déclarée

le
0
Trois ans avant la primaire ouverte de 2016, les tensions entre dirigeants de l'UMP sont déjà exacerbées au maximum. Pourront-ils tenir?

Les nerfs à vif! Depuis quelques jours, les responsables de l'UMP sont devenus extrêmement chatouilleux. Il suffit que l'un d'eux lance une pique pour que les autres répliquent immédiatement sur un ton encore plus virulent. La petite phrase qui a mis le feu aux poudres est venue de Tokyo. En marge d'un déplacement au Japon pour se voir remettre une distinction par l'empereur lui-même, François Fillon a expliqué qu'il serait candidat à la présidentielle de 2017 «quoi qu'il arrive». Autrement dit, même si Nicolas Sarkozy avait l'intention d'y aller lui aussi. L'étincelle nipponne a mis le feu à la prairie de la droite. Il faut dire que le climat, particulièrement sec, était propice...

Depuis la défaite de Nicolas Sarkozy il y a un an, les principaux dirigeants de l'UMP veulent tous jouer leur carte dans la perspective de ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant