À l'UMP, l'heure des comptes a sonné

le
0
Les anciens Premiers ministres François Fillon, Alain Juppé et Jean-Pierre Raffarin sont coprésidents par intérim de l'UMP. Luc Chatel assure le poste de secrétaire général intérimaire.
Les anciens Premiers ministres François Fillon, Alain Juppé et Jean-Pierre Raffarin sont coprésidents par intérim de l'UMP. Luc Chatel assure le poste de secrétaire général intérimaire.

Quelle entreprise pourrait encore avoir pignon sur rue avec une dette proche de 80 millions d'euros ? Aucune ! Mais les banques n'osent pas lâcher l'UMP en pleine tourmente financière, ce qui équivaudrait à la faire disparaître du paysage politique. "À situation financière égale, n'importe quelle société aurait mis la clé sous la porte. Heureusement, la marque UMP a encore du poids !" glisse un haut dirigeant du parti. Mardi soir, les résultats de l'audit financier de l'UMP doivent être présentés au bureau politique. Les auditeurs du cabinet Advolis viendront livrer leur travail au triumvirat Fillon-Juppé-Raffarin ainsi qu'aux dirigeants du parti. L'objectif de cet audit commandé il y a trois semaines par la direction provisoire est d'assainir les finances d'une maison qui vivait largement au-dessus de ses moyens. Le procès de l'ex-président CopéEn creux, il s'agit aussi de faire le bilan de la gestion de Jean-François Copé, aux commandes entre 2010 et 2014. "Je suis scandalisé de voir dans quel état financier Jean-François Copé a laissé le parti", s'alarme un proche de la direction provisoire. Au siège du parti, rue de Vaugirard, les dossiers poussiéreux ont été sortis des placards et les chiffres les plus fous circulent. Comme les 24 000 euros de billets d'avion de Nadia Copé, l'épouse de l'ex-patron du parti Jean-François Copé, pour qu'elle se rende avec son mari aux États-Unis, au Sénégal ou en Côte d'Ivoire. "Nadia Copé...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant