A l'origine des révélations sur le dopage russe, Stepanova sera à Rio

le
0

Alors que la Fédération russe d’athlétisme est suspendue, Yulia Stepanova a été autorisée par l’IAAF à concourir aux Jeux Olympiques de Rio en tant qu’athlète neutre indépendante. C’est elle qui avait été à l’origine des révélations sur le dopage organisé en Russie.

Yulia Stepanova sera bien à Rio l’été prochain. L’athlète pourra courir sur son épreuve fétiche, le 800 m, lors des prochains Jeux Olympiques. Mais comme expliqué dans le communiqué de l'IAAF, elle devra le faire en tant qu’athlète neutre indépendante, la Fédération russe d’athlétisme étant suspendue après les révélations de dopage organisé. Stepanova n’a pour l’instant terminé qu’à des places d’honneur lors des grands championnats qu’elle a disputé. Mais c’est surtout en dehors de la piste que l'athlète a fait parler d’elle en étant à l’origine des révélations sur le dopage organisé en Russie. Avec son mari, Vitali, qui a travaillé pour l’agence russe de lutte contre le dopage, ils avaient témoigné des pratiques sur le dopage en Russie dans un documentaire de la chaîne allemande ARD et dans L’Equipe Magazine. Peu de temps après, son ancien entraîneur, Vladimir Kazarin, avait qualifié Stepanova de « traîtresse ». Après leur témoignage, Yulia et son mari Vitali ont ensuite vécu cachés en Allemagne avant de s’exiler aux Etats-Unis. Stepanova a aussi été autorisée par l’IAAF (la Fédération internationale d’athlétisme) à participer aux Championnats d’Europe d’Amsterdam qui auront lieu du 6 au 10 juillet prochain. L’IAAF a reçu plus de 80 demandes d’éligibilité de la part d’athlètes russes.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant