A l'offensive, Valls obtient la confiance des députés

le
15
A l'offensive, Valls obtient la confiance des députés
A l'offensive, Valls obtient la confiance des députés

Le gouvernement est soutenu par l'Assemblée nationale. Le Premier ministre a obtenu la confiance des députés ce mardi en fin d'après-midi. 306 députés ont voté pour, 239 contre, alors que la majorité absolue est à 273 (545 votants). Soit une confortable majorité. Quelques heures avant, il a  prononcé, dans un hémicycle plein, le traditionnel discours de politique générale. Un exercice périlleux durant lequel  le chef du gouvernement a détaillé sa feuille de route et dévoilé une série de mesures, à la fois économiques, écologiques ou administratives. 

Sa principale annonce : la suppression des charges pour l'employeur d'un salarié payé au Smic au 1er janvier 2015. Une mesure qui s'inscrit dans la baisse du coût du travail de 30 milliards d'euros d'ici à 2016. Le Premier ministre a confirmé l'objectif de réduire de 50 milliards d'euros la dépense publique de 2015 à 2017 et détaillé la répartition du tour de vis.

A destination des écologistes, il a promis que la loi sur la transition énergétique sera présentée «avant l'été». Il veut par ailleurs chambouler la carte administrative de la France : «réduire de moitié le nombre de régions» d'ici à 2017, et supprimer les conseils départementaux «à l'horizon 2021». Enfin, il a promis, après concertation, un assouplissement de l'application de la réforme des rythmes scolaires.

Après le discours des différents groupes, interviendra le vote de confiance à l'Assemblée. En cas d'échec, le gouvernement sera renversé. Mais cela paraît très improbable, le PS ayant à lui seul la majorité absolue (291 des 577 sièges). 

Notre question du jour : Le discours de politique générale de Manuel Valls vous a-t-il convaincu ?

>> Retrouvez les temps forts du discours de politique générale de Manuel Valls :

18h19. Valls fait mieux qu'Ayrault mais ... En juillet 2012, Jean-Marc Ayrault avait obtenu la confiance par 302 voix. Mais 27 députés ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • wecando2 le mardi 8 avr 2014 à 19:44

    Le fossé s'élargit encore plus entre le peuple Français et les députés socialistes qui accélèrent en voyant le mur approcher !

  • M7403983 le mardi 8 avr 2014 à 18:47

    Les classes moyennes et moyennes + vont être ravies de ce flou artistique, et c'est rien de le dire ... Nous envisagerons la situation vers 2020 semble t'il ??

  • masson33 le mardi 8 avr 2014 à 18:34

    Quel flou, quelle tromperie...on parle de réformes pour 2015, 2017 et 2021....pourquoi pas de 2050...! Manque de testostérone ou de volonté politique...à voir...mais en tout cas, c'est déjà tout vu au niveau des changements...rien à attendre de concret avant longtemps ! D'ici là, on aura un autre président avec une autre majorité !

  • RVM21 le mardi 8 avr 2014 à 18:34

    et les nuls de français qui ont voté pour le nab.ot grotesque et ensuite lui ont donné la majorité absolue à l'Assemblée Nat, ils doivent le regretter car maintenant impossible d'espérer une dissolution de cette Assemblée pour redonner espoir...

  • M4760237 le mardi 8 avr 2014 à 17:04

    Il aurait mieux fait de supprimer les départements. Manque de courage et d'efficacité. Manque de crédibilité. On va devoir encore changer de gouvernement.

  • mipolod le mardi 8 avr 2014 à 15:55

    Super ! Mais qui va payer à la place ?

  • mipolod le mardi 8 avr 2014 à 15:25

    L'avenir du quinquennat social.os se résume à 2 mois......aux européennes.

  • quoa le mardi 8 avr 2014 à 14:17

    des vrais verts...de terre

  • M940878 le mardi 8 avr 2014 à 12:53

    Hollande l'a mis à ce poste pour le griller définitivement , un concurrent en moins ...

  • brenot le mardi 8 avr 2014 à 11:08

    Puisqu'on suit en direct un vote dont on connait déjà l'issu, sait-on si Valls est allé aux toilettes ce matin et à quelle heure?