À l'hôpital, une poupée pour dire sa douleur

le
0

Pas toujours facile quand on a 3 ans de dire si l'on souffre ou d'exprimer ses angoisses. Plume, poupée de tissu à crayonner, est distribuée dans des centres de pédiatrie pour servir de médiateur aux tout-petits.

Elle a deux bras, deux jambes et deux oreilles de lapin du même côté. En coton, toute blanche, la poupée est offerte gratuitement aux enfants hospitalisés pour qu'ils communiquent leur douleur en dessinant dessus. Depuis cinq ans, 10.000 de ces poupées baptisées Plume ont été distribuées dans une soixantaine de services pédiatriques en France par l'association pour l'amélioration des conditions d'hospitalisation des enfants (APACHE) et la fondation MASCF. Notamment, ceux de l'hôpital Robert-Debré à Paris où se tenait, mardi matin, la présentation d'un livre illustré, Plume... à l'hôpital, qui présente l'univers hospitalier aux enfants.

L'utilisation de poupées en service de pédiatrie s'est développé ces dernières années et plusieurs ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant