À l'hôpital, les intérimaires coûtent trop cher

le
0
Le socialiste et praticien hospitalier Olivier Véran dénonce dans un rapport des rémunérations de médecins intérimaires grimpant jusqu'à 15.000 euros.

Halte à la gabegie de l'intérim médical à l'hôpital. Face à «un marché qui s'est emballé», le député PS Olivier Véran propose, dans un rapport présenté ce mardi, de «plafonner et contrôler les niveaux de rémunération» des médecins intérimaires. Au total, l'intérim coûte 500 millions d'euros par an aux établissements. L'élu, également neurologue au CHU de Grenoble, propose de fixer la limite à 8000 euros net par mois, soit le salaire d'un praticien hospitalier au dernier échelon, majoré des indemnités de fin de mission et autres congés payés.

Aujourd'hui, ces quelque 6000 «mercenaires des hôpitaux» peuvent gagner jusqu'à 15.000 euros par mois, et en moyenne 2,5 fois plus qu'un praticien hospitalier salarié de même formation. Parce qu'elles sont très demandées, certaines professions médicales (anesthésiste,...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant