A l'extérieur ou chez eux, les Français plébiscitent smartphones et tablettes

le
0
A l'extérieur ou chez eux, les Français plébiscitent smartphones et tablettes
A l'extérieur ou chez eux, les Français plébiscitent smartphones et tablettes

Malgré la crise, les Français continuent de s'équiper en outils numériques mais préfèrent la nouveauté des smartphones et des tablettes aux produits classiques comme les ordinateurs dont le marché est arrivé à maturité.Dans un contexte "plutôt morose", les taux d'équipement en télévision, téléphone fixe, téléphonie mobile, micro-ordinateur ou connexion à internet ont peu évolué en 2014 par rapport à l'année précédente, souligne le Credoc dans une étude publiée mardi.En revanche, les nouveaux équipements technologiques ont pris le relais de la croissance. Le nombre de Français dotés d'un smartphone a ainsi progressé de 39% à 46%, et trois sur dix disent être équipés d'une tablette tactile, soit un quasi doublement en un an, de 17% à 29%. Parmi les consommateurs pionniers figurent les 12-17 ans, dont le taux d'équipement en tablettes est passé de 22% à 41% en un an."La multiplication des tablettes dans les foyers explique sans doute en partie la stagnation du taux de multi-équipement en ordinateurs", explique l'étude.Toutes catégories d'âges confondues, il est par ailleurs et pour la première fois plus fréquent de posséder un smartphone (46%) qu'un autre type de téléphone (43%).Une tendance également observée, par Alexandre Buselli, associé conseil responsable Télécoms et Médias chez Deloitte, pour qui le basculement en faveur des smartphones va continuer à s'accentuer. "L'étude que nous avons réalisée en octobre montre un taux d'équipement de 60% en smartphones. Je pense qu'il sera de 70% en 2015, et que cela ne bougera plus beaucoup après", souligne-t-il.Selon le Credoc, la possession d'un smartphone reste cependant minoritaire chez les personnes n'ayant pas le baccalauréat, ainsi que chez les plus de 40 ans, les bas revenus et les classes moyennes inférieures. "Outre le fait que les technologies sont plus compliquées pour les personnes plus âgées, il y a une réelle ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant