À l'Élysée, le salon des recasés

le
4
Photo d'illustration.
Photo d'illustration.

Il est arrivé hier lundi à l'Élysée pour prendre son nouveau poste : conseiller pour les relations avec les élus et les formations politiques. Cela fait un chômeur potentiel de moins. Car Vincent Feltesse était sans emploi. Suppléant de Michèle Delaunay à l'Assemblée nationale, il a dû rendre son siège à l'ancienne ministre quand elle a été débarquée du gouvernement en avril. Candidat du PS pour les municipales à Bordeaux, il a été battu à plates coutures par Alain Juppé dès le premier tour. Président sortant de la communauté urbaine de Bordeaux, il a cédé la place au même Alain Juppé. À ce stade, son embauche à la Présidence de la République ressemble à une oeuvre humanitaire. D'autant qu'il y avait déjà des conseillers chargés des dossiers qu'il est censé suivre : Bernard Rullier pour les affaires parlementaires et Bernard Combes, ancien suppléant de François Hollande, auquel il a succédé à la mairie de Tulle pour... les relations avec les élus justement. À l'heure où toutes les administrations sont invitées à faire des économies, ce n'est guère exemplaire.Des réfugiés à tous les étagesVincent Feltesse n'est pas le seul recasé de l'Élysée. Faouzi Lamdaoui, chef de cabinet du candidat Hollande pendant la campagne, n'a jamais réussi à être député, ni même tête de liste aux municipales. En 2007, il est battu dans le Val-d'Oise. En 2008, il est même retoqué pour l'investiture socialiste dans la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • rodan3 le jeudi 22 mai 2014 à 20:35

    bonnets blancs et blancs bonnets, çà date de 1974 et pourtant c'est toujours d'actualité . !!

  • M8252219 le mardi 13 mai 2014 à 09:06

    Autant de copains autant de coquins parasites et Cie,les français paieront (belle figure de la politique et des politiciens !!!!!

  • frk987 le mardi 13 mai 2014 à 08:59

    Le propre d'un imbécile c'est de s'entourer d'imbéciles !!!

  • JOG58 le mardi 13 mai 2014 à 08:29

    et qui paie ces incompetents recasés qu'aucun français n'a voulu élire. Scandaleux Porcinet 1er, il prend les français pour des crétins. Mais c'est lui le crétin.