A l'école, les WC laissent à désirer

le , mis à jour à 09:27
5
A l'école, les WC laissent à désirer
A l'école, les WC laissent à désirer

Le constat est sans appel. Alors que se tient aujourd'hui la Journée mondiale des toilettes, une grande opération de sensibilisation à l'hygiène, en France, un tiers des élèves, du CP au lycée, évitent d'utiliser les toilettes de leur école.

 

« Depuis notre dernière enquête il y a trois ans, nous avons mis en place un système de questionnaires auprès des chefs d'établissement qui nous a permis de constater que le problème des sanitaires n'était pas réglé en France », déplore Michèle Olivain, en charge du dossier à l'Observatoire national de la sécurité et de l'accessibilité des établissements d'enseignement (ONS).

 

Un guide des bonnes pratiques

 

Au point qu'un guide des bonnes pratiques va être adressé d'ici à la fin de l'année à tous les collèges et les lycées. Dans ce fascicule, qui sera aussi transmis aux collectivités locales, le ministère de l'Education insiste sur l'importance de nettoyer plusieurs fois par jour les WC.

 

Toilettes sales, manque d'intimité, zone d'insécurité... Les enfants préfèrent se retenir jusqu'à la fin des cours. Un comportement qui favorise le développement de pathologies : maux de ventre, constipation, troubles urinaires.

 

La Fédération des conseils de parents d'élèves, FCPE, ne cesse de dénoncer ce problème de santé publique. Pour la première fois, elle planche sur un projet de tour de France des écoles en caravane pour sensibiliser à ces questions. « Il y a un manque d'intimité partout. Souvent, les portes des WC n'ont plus de verrou, il n'y a pas de savon, ni papier, ni chauffage. Comment les jeunes peuvent-ils supporter des conditions d'hygiène aussi déplorables ? » s'emporte Hervé-Jean Le Niger, vice-président de la FCPE. Les dernières statistiques le montrent : près de 45 % des écoliers déplorent l'absence de papier-toilettes, 25 % de savon. « 61 % des toilettes sont seulement nettoyées une fois par jour ! Vous imaginez leur ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • restif1 il y a 3 semaines

    Dans les trains ce n'est pas mieux. Ce ne sont pas les équipements qui sont en cause, mais les usagers

  • jean.e1 il y a 3 semaines

    évidement ils cassent tout

  • s.thual il y a 3 semaines

    C est pas l école qui est en question mais la ste .manque d hygiène et éducation. Et puis quand nos élus suppriment simplement les WC publics on a un degré de plus de franchi...aux parents déjà d éduquer les enfants ,aux enseignants de veiller à l école. ..Comme quoi le service militaire avait du bon....tu salis...tu recures.on était pas obligés de faire et financer des journées forums etc pour apprendre à faire dans le troubler et se laver les mains

  • frk987 il y a 3 semaines

    Je me rappelle aussi sortir dans la rue pour pisser en plein air, au moins il n'y a avait pas cette odeur à faire tomber les mouches.

  • frk987 il y a 3 semaines

    Amusant de constater que RIEN a changé sur ce point en plus de 50 ans. Pour fréquenter ces lieux il fallait vraiment être malade comme un chien, je plaignais sincèrement les internes qui eux n'avaient pas le choix.