A l'école des futurs écrivains

le
0
Travail de Lucie Desaubliaux, lors d'un atelier dans le cadre de sa formation de création littéraire au Havre, en Normandie.
Travail de Lucie Desaubliaux, lors d'un atelier dans le cadre de sa formation de création littéraire au Havre, en Normandie.

Nombreux aux Etats-Unis, les cursus de création littéraire sont arrivés en France. Ces formations universitaires démythifient l’écriture dans un pays où le cliché de l’auteur solitaire perdure.

« Vous avez vu Gerry de Gus Van Sant ? » Ce ­matin, dans un petit café des Lilas (Seine-Saint-Denis), Lionel Ruffel, coresponsable du master de création littéraire de l’université Paris-VIII, s’entretient avec une de ses étudiantes de M2 dont il suit le projet.

« Dans ce film, deux amis marchent dans le désert, poursuit-il. On voit bien comment le fantastique peut jouer sur peu de chose, naître du quotidien. Cela pourrait vous intéresser pour votre texte. » Le professeur de littérature comparée est également venu avec un exemplaire du Spleen de Paris de Charles Baudelaire et invite son élève à lire le poème Les Foules.

Aux Etats-Unis, la scène n’aurait rien d’exceptionnel : les cours de creative writing y sont nombreux. Mais, en France, les cursus visant à former de futurs écrivains se comptent sur les doigts d’une main. Parmi ceux-ci Paris-VIII donc, mais aussi un master à l’université de Cergy-Pontoise (Val-d’Oise), Toulouse-Jean-Jaurès ou encore celui de l’université du Havre (Seine-Maritime), cohabilité par l’université et une école d’art.

« Sortir du placard » Créé en 2012, le master de création littéraire du Havre est le premier à voir le jour. Un acte de naissance tardif. Et pour cause : en France, on a encore du mal à envisager que le métier d’écrivain puisse s’apprendre, « alors qu’on apprend bien la sculpture ou la photographie », souligne Laure Limongi, responsable de la formation.

Lionel Ruffel y voit une évolution historique malheureuse : « Au XVIe siècle, ...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant