A l'aube du début du championnat, Carrasso règle ses comptes

le
0
A l'aube du début du championnat, Carrasso règle ses comptes
A l'aube du début du championnat, Carrasso règle ses comptes

Revenu d’une grave blessure au genou contractée lors d’un déplacement à la Beaujoire le 23 janvier dernier, Cédric Carrasso est guéri et a repris le chemin de l’entraînement. Seul problème, selon lui, ses dirigeants semblent l’avoir oublié. Il n’est pas d’accord et le fait savoir.

Les oreilles de Jean Louis Triaud risquent de siffler dans les prochains jours. Car ce mardi matin, lors d’une interview accordée à nos confrères de France Football, le gardien Cédric Carrasso, guéri d’une rupture des ligaments croisés au genou gauche, n’hésite pas à critiquer l’attitude des dirigeants bordelais à son égard. « Après 7 ans au club, je m’attendais à un autre comportement. A Bordeaux, on est qu’un produit on oublie vite. » Les mots sont durs mais montrent la déception de celui qui a gardé les cages de Chaban-Delmas depuis l’été 2009 puis maintenant du Matmut-Stadium. « Mes dirigeants ont une réaction banale, sans grande considération. Ils se disent surement : ''Carrasso il a 34 ans, il vient de se refaire les croisés, alors, on attend’’. Ils doutent de moi, de mon retour, alors qu’ils savent que j’ai tout mis en œuvre pour revenir ». Malgré tout, l’ancien capitaine des Girondins sera dans les prochaines semaines à 100% et luttera avec Paul Bernardoni et Jérôme Prior pour la place de titulaire chez les Marine et Blanc. A défaut d’avoir l’attention et le soutien de ses dirigeants, une chose est sûre, Cédric Carrasso aura dans cette lutte, le soutien de l’intégralité des supporters du club au scapulaire.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant