À l'Assemblée, l'aile gauche du PS refuse de «faire bloc»

le
0
Les députés socialistes doivent de plus en plus faire face à la grogne de leurs électeurs sur le terrain, notamment en réaction à la politique fiscale du gouvernement. L'affaire Léonarda n'a rien arrangé.

Pendus au téléphone. Ce week-end, de nombreux députés PS ont appelé la présidence de l'Assemblée nationale pour exprimer, selon la formule de l'un d'eux, «leur désespérance», et en référer à Claude Bartolone, qu'ils considèrent comme «leur point de stabilité». Sur le terrain, l'électorat de gauche ne les suit plus, exprimant notamment leur exaspération face aux hausses d'impôts. Comme l'explique un élu de la région parisienne, «il faut arrêter l'hémorragie. On est en train de se vider de nos électeurs. L'urgence, c'est de faire un garrot».

Entre une fiscalité alourdie pour les classes moyennes et populaires, très mal digérée à l'aile gauche du PS, et l'affaire Leonarda, qui a singulièrement affaibli l'exécutif, les nerfs sont à vif. Lors d'une réunion ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant