A Kiev, Joe Biden offre l'aide de Washington à l'Ukraine

le
4
JOE BIDEN, À KIEV, OFFRE L'AIDE DE WASHINGTON
JOE BIDEN, À KIEV, OFFRE L'AIDE DE WASHINGTON

KIEV (Reuters) - Le vice-président américain, Joe Biden, a déclaré mardi aux parlementaires et aux candidats à la présidence de l'Ukraine que les Etats-Unis étaient prêts à aider leur pays tout en les appelant à combattre le "cancer" de la corruption.

Arrivé lundi dans la capitale ukrainienne pour y afficher le soutien de Washington, Joe Biden a estimé que l'élection présidentielle du 25 mai était l'occasion de faire de l'Ukraine un pays plus uni et plus prospère, en assurant que les Etats-Unis étaient disposés à soutenir ce processus.

"Vous êtes à un mois de ce que j'appellerai avec respect (...) peut-être l'élection la plus importante de l'histoire de l'Ukraine", a-t-il dit lors d'une visite au Parlement.

Le déplacement du numéro deux américain à Kiev intervient après la signature jeudi à Genève d'un accord quadripartite censé favoriser l'apaisement des tensions dans l'est de l'Ukraine, ou des séparatistes pro-russes ont pris le contrôle de plusieurs villes.

Le pouvoir à Kiev estime que ces rebelles sont inspirés et manipulés par la Russie, l'un des signataires de l'accord de Genève, qui a intégré la Crimée le mois dernier.

En quatre jours, l'accord de Genève a déjà subi de multiples accrocs, les séparatistes refusant de déposer les armes et de se retirer des principaux bâtiments et routes occupés, ce que prévoit pourtant le texte.

Estimant que l'Ukraine subissait des menaces humiliantes, Joe Biden a dit que les Etats-Unis étaient prêts à venir en aide à ses dirigeants pour favoriser l'unité nationale.

"L'occasion de créer une Ukraine unie, de le faire de manière juste, est à votre portée. Et nous voulons être votre partenaire et ami", a-t-il dit.

Un responsable américain a déclaré lundi à des journalistes que Joe Biden allait discuter des questions de sécurité énergétique avec les dirigeants ukrainiens, y compris des moyens d'augmenter la production domestique de gaz naturel.

Le vice-président a reconnu mardi au Parlement que ce processus serait long mais qu'il était à la portée de Kiev, qui dépend aujourd'hui pour l'essentiel de Moscou pour son approvisionnement en gaz.

"Imaginez où vous en seriez aujourd'hui si vous étiez capables de dire à la Russie : 'gardez votre gaz'. Le monde serait différent", a-t-il dit.

Le vice-président américain a souligné en outre la nécessité de s'en prendre aux abus actuels au sein même du système politique.

"Pour être très franc à ce sujet (...), vous devez combattre le cancer de la corruption", a-t-il déclaré.

Le milliardaire Petro Porochenko, l'un des deux principaux candidats à la présidentielle de mai, assistait au discours de Joe Biden.

(Jeff Mason; Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8589793 le mardi 22 avr 2014 à 12:26

    Que viennent faire les US en Uraine. Envenimer la situation par des manipulations antirusses et doubler l'Europe (atone).

  • lorant21 le mardi 22 avr 2014 à 12:07

    dupon la joie..

  • dupon666 le mardi 22 avr 2014 à 12:03

    l'aide des US c'est du pret à interet à perte de vue...

  • dupon666 le mardi 22 avr 2014 à 11:58

    Le larbin baisse la tete