A Kasserine, amertume et frustration face aux jihadistes

le
0

Avec des pneus brûlés et un tas de pierres, la famille de Hicham Missaoui, gendarme blessé par des "terroristes", a bloqué la route de Kasserine. Une action qui illustre le ras-le-bol de cette ville tunisienne particulièrement touchée par l'essor des jihadistes. Durée: 02:15

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant