A Kaboul, les murs gardent un oeil sur la corruption

le
0

A Kaboul, un groupe d'artistes recouvre un mur d'enceinte du palais présidentiel afghan d'une fresque murale proclamant : "La corruption n'échappe ni à Dieu, ni aux hommes". Durée: 00:31

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant