À Istres, Bernardini trouble le jeu

le
0
L'ex-homme fort du Parti socialiste a rallié son ancien adversaire UMP et le leader local de l'UDI.

Le Front national a inscrit Istres au tableau de ses objectifs de conquête aux municipales, mais cela semble mal parti! François Bernardini, le maire sortant divers gauche, vient en effet d'accrocher à son tableau de chasse son ancien adversaire UMP, Alain Aragneau. Ce gaulliste, qui milite depuis 35 ans dans cette ville de près de 44.000 habitants du pourtour de l'étang de Berre, avait passé la main mais il figurera sur la liste Bernardini. Le maire sortant a également rallié le président du groupe d'opposition au conseil municipal, l'UDI Olivier Mayor que son parti venait d'investir.

«J'ai voulu rassembler du Front de gauche à l'UMP en passant par les socialistes qui ne voulaient plus me parler. C'est d'autant plus original que ce sont tous des opposants qui m'ont tapé dessus»,reconnaît Bernardini, qui avoue une «petite jouissance». «Cette stratégie n'e...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant