A Hong Kong, les prêteurs sur gage s'intéressent aux sacs à main de luxe

le
0

(Relaxnews) - Dans la capitale asiatique du style, où l'on recense 200 maisons officielles de prêt sur gage mais aussi des milliers d'opérations non autorisées, Yes Lady Finance Co. propose l'échange de sacs Hermès, Louis Vuitton ou Gucci contre des sommes allant jusqu'à 80% de leur valeur.

Les clients, qui auront obtenu l'argent en à peine une demi-heure, devront effectuer le remboursement dans un délai de quatre mois avec un intérêt mensuel de 4%.

Selon le Wall Street Journal, Yes Lady aurait récemment prêté 20.600$ à un client en échange d'un sac Birkin de la griffe française Hermès. Une autre cliente, Angel Yam, aurait reçu $1.550 contre un sac Chanel.

Expliquant ne pas réellement se soucier de retrouver son bien, Yam déclare au Wall Street Journal : "J'ai à la maison de nombreux sacs à main dont je ne me sers pas". Elle utilise cet argent pour voyager et acheter des actions, d'autres mettent à profit l'emprunt pour payer le coût des études et des vacances sans passer par la case des crédits bancaires.

Le concept fait des émules dans le monde entier. En Australie, Cash Now Perth accorde des prêts en échange de voitures de luxe, de bateaux, de bijoux, d'?uvres d'art et de tout objet de grande valeur. Les services spécialisés de ce type, qui devraient se multiplier dans les années à venir, permettront aux amoureux du luxe de tirer parti des trésors qui s'amoncellent dans leurs armoires.

jt/kc/ji/jcvh

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant