À Forbach, Valls cajole « les petites gens » tentés par le FN

le
0
Le ministre de l'Intérieur était en visite mardi à Forbach, ville où le vice-président du FN Florian Philippot veut conquérir la mairie en mars prochain.

Mardi, 9 heures du matin, à Forbach, dans le département de la Moselle. Manuel Valls vient de déambuler quelques minutes sur le marché. Entouré de journalistes, il revient vers l'austère mairie de la cité lorraine lorsqu'un automobiliste lui lance: «Manuel, t'es un homme, toi!» Voilà un compliment qu'a dû apprécier le ministre de l'Intérieur qui se flatte régulièrement de «nommer» les choses. Ce fut le cas dans cette polémique sur les Roms qui l'a opposé à sa collègue écologiste Cécile Duflot. C'est le cas aussi lorsque, parlant de l'augmentation du nombre de cambriolages, il désigne «les raids de groupes qui viennent de l'Est de l'Europe». Mais, dès lors qu'il est question des élections de 2014 et de la menace que fait peser le Front national, Valls devient subitement très pudique en public.

À Forbach,...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant