À droite comme à gauche, la présidentielle en ligne de mire

le
0
Alors que dans un an se déroulera l'élection majeure de la vie politique française, Nicolas Sarkozy doit aujourd'hui lutter contre les divisions de son camp. Quant à l'opposition, elle peine à s'unir pour affronter le chef de l'État.

Un an, quasiment jour pour jour. C'est le temps qu'il reste à la classe politique française pour se préparer à l'élection présidentielle. Bien que le calendrier n'ait pas été officiellement arrêté, le premier tour interviendra vraisemblablement le 22 avril 2012. Et à en juger par le panorama actuel des candidats possibles, probables ou déclarés, cela ne sera pas de trop. Y compris pour Nicolas Sarkozy, confronté aujourd'hui aux limites de sa stratégie électorale.

Depuis 2007, la ligne du candidat unique prédomine à l'Élysée: réunir le plus largement la famille au premier tour pour arriver en tête et gagner le second sur la dynamique ainsi créée. Mais à droite, l'élargissement de la base électorale ne s'est pas concrétisé. Il avait été initié avec la politique d'ouverture en 2007. Il devait s'amplifier par la création d'un comité de liaison de la majorité, piloté par François Fillon, qui devait réunir l'aile gauche de la majorité, les centriste

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant