A dix ans, Facebook accède à la maturité

le
0
A dix ans, Facebook accède à la maturité
A dix ans, Facebook accède à la maturité

Facebook s'apprête à fêter ses dix ans, l'âge de la maturité pour le roi des réseaux sociaux qui a dépassé une entrée en Bourse catastrophique et se transforme en machine à rentrées publicitaires mais voit aussi son public vieillir."Ça a été un voyage incroyable", remarquait encore mercredi le PDG Mark Zuckerberg.Le trombinoscope en ligne qu'il a démarré en janvier 2004 dans sa chambre de Harvard est devenu une entreprise mondiale connectant plus d'un milliard de personnes, et lui-même l'un des plus jeunes milliardaires de la planète."Facebook a rendu le monde plus petit, plus interactif. Il unit des familles, des amis, des voisins à travers le monde. C'est un vrai phénomène de société", indique à l'AFP Trip Chowdhry, analyste chez Global Equity Research."Plus de 20% du temps passé sur internet l'est sur Facebook. Ils ont réalisé avec succès la transition de l'ordinateur de bureau au mobile. Ce qu'ils ont réussi est remarquable", juge aussi Lou Kerner, fondateur de la société d'investissement Social Internet Fund. Rédemption boursière L'histoire a pourtant failli mal tourner. Au printemps 2012, l'entrée en fanfare de Facebook à la Bourse de New York est un désastre avec une accumulation de problèmes techniques, puis une dégringolade du cours de l'action qui perd la moitié de sa valeur en trois mois.Le groupe a depuis retrouvé les faveurs de Wall Street, où son cours évolue à des niveaux record et où certains analystes comme ceux de la banque Citi voient en lui "la meilleure histoire de croissance du secteur internet américain".Il a en effet trouvé en quelques trimestres un moyen d'afficher de la publicité, dont comme tout service gratuit sur internet il tire le plus gros de ses ressources, sur les petits écrans des smartphones de plus en plus populaires pour accéder à internet.Ses recettes en ce domaine ont explosé l'an dernier, lui permettant de détrôner Yahoo! de la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant