A.Di Pasquale : " Federer ? Ce n'est pas de l'intox "

le
0
A.Di Pasquale : " Federer ? Ce n'est pas de l'intox "
A.Di Pasquale : " Federer ? Ce n'est pas de l'intox "
Invité de l'Access365 présenté par Alexandre Delpérier sur Sport365 lundi soir, Arnaud Di Pasquale est revenu sur le forfait de Roger Federer en finale du Masters dimanche. Pour le DTN du tennis tricolore, le Suisse ne fait pas d'intox mais devrait tout de même être rétabli dès vendredi pour la grande finale.

Arnaud Di Pasquale, Federer a-t-il vraiment tout fait pour jouer cette finale du Masters ?
On peut se poser la question. Ne met-il pas toutes les chances de son coté pour gagner la finale dela Coupe Davis ? Le Masters, il l'a déjà gagné plusieurs fois après tout...

Quelles informations avez-vous depuis dimanche à ce sujet ?
On entend à la fois qu'il avait déjà mal avant la demi-finale, d'autres disent qu'il a eu mal pendant ce match contre Wawrinka (ndlr : en demi-finales). Il essaye de prendre un maximum de temps pour récupérer, il doit avoir quelque chose, ce n'est pas de l'intox. Mais il faut faire comme s'il allait se présenter sur le terrain à 200% dès vendredi.

Cet épisode présente-il un risque dans la préparation des Français ?
Ça change forcément quelque chose mais il faut faire abstraction de tout ce tapage médiatique. Ne pas se focaliser sur la question « jouera-t-il ou non ? ». C'est ce qu'Arnaud Clément fait passer comme message à son équipe. Je pense qu'il y arrive parfaitement. Lors du stage de Bordeaux, j'ai vu une ambiance très sereine entre les joueurs, une excellente préparation. Les joueurs sont détendus, loin du Masters, avec l'objectif d'arriver sur Lille dans les meilleures dispositions possibles.

« Federer et Wawrinka ont un objectif commun »

Ils sont déjà à 400%... ?
Ils sont très bien. C'est un vrai groupe. On peut les comparer aux Suisses qui n'arrivent pas ensemble à Lille, ce qui est assez étonnant. Il y a même eu une petite altercation dans les vestiaires apparemment...

Croyez-vous à cette altercation ?
Ça peut arriver avec n'importe qui de se prendre la tête. Après ça reste des amis, ils ont gagné l'or ensemble à Pékin, ils vont se rabibocher car ils ont un objectif commun : gagner la Coupe Davis. Il ne leur reste plus qu'une marche à gravir, même si cette marche est immense car ce ne sera pas simple contrela France, chez elle, devant 27 000 personnes.

Dans l'historique des relations entre Federer et Wawrinka, on a déjà entendu parler de petites tensions. Samedi, Federer prive Wawrinka d'une finale de Masters pour ne pas la jouer derrière, ce match peut-il laisser des traces ?
Physiquement, pour les deux joueurs, oui. Après, au niveau de leur relation, ils s'entendent bien, ils ont des souvenirs communs très forts, et ça, ça unit beaucoup les hommes. Ils vont se revoir, mettre les choses à plat. On n'est pas dans une équipe de foot où on se tire dans les pattes, là l'important c'est d'aller gagner chacun « son » point. On peut voir les choses de cette manière. Et sur le papier, ils sont meilleurs.

« Le changement de surface va être compliqué pour les Suisses »

Avec trois joueurs aux niveaux très proches, le choix ne va pas être simple pour Arnaud Clément...
Je ne suis pas dans les discussions de vestiaire ni dans la préparation. Aujourd'hui, Arnaud connaît parfaitement ses joueurs, il les a vu longuement se préparer. Son choix tiendra compte de l'état de forme et des discussions qu'ils ont eu tous ensemble. Ils auront tous très envie d'y aller... Ca ne se joue à rien mais tout le staff est là pour donner son avis sur la situation et même les joueurs entre eux, car il y a une vraie confiance entre eux aujourd'hui. On n'a pas connaissance de tout mais tant mieux si tous les joueurs sont en forme, toutes les combinaisons sont envisageables et c'est très bien.

Federer et Wawrinka ont affiché un niveau monstrueux au Masters, sur quoi va se jouer le match d'un point de vue technique ?
Le changement de surface dur-terre va être très compliqué. Il faut retrouver des repères au niveau des glissades, au niveau des trajectoires,... C'est tout l'inverse de la surface du Masters et ça demande du temps de s'acclimater, on l'a vu contre les Tchèques où Berdych a eu beaucoup de mal. Après, les Suisses sont encore meilleurs que les Tchèques donc ils arriveront encore mieux à gérer cette transition. Mais on va gagner !

 

L'Access365 est présenté par Alexandre Delpérier du lundi au jeudi de 18h à 19h30 et de 19h30 à 21h.

Sport365 est disponible sur Orange (canal 89), Free (canal 140), Numéricable (canal 157), Canal Sat (canal 124), SFR (canal 74) et Bouygues Telecom (canal 63)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant