A Detroit, l'automobile montre ses muscles

le
0
LES 4X4 ET LES "MUSCLE CARS" EN VEDETTE À DETROIT
LES 4X4 ET LES "MUSCLE CARS" EN VEDETTE À DETROIT

par Bernie Woodall et Gilles Guillaume

DETROIT/PARIS (Reuters) - Le salon automobile de Detroit confirmera la semaine prochaine la normalisation du marché américain face à une Europe au mieux convalescente, et donnera la vedette aux imposants 4X4 et aux "muscle cars", toujours incontournables aux Etats-Unis.

Les principaux constructeurs automobiles présents outre-Atlantique ont fait état de ventes inférieures aux attentes en décembre, mais ont renoué sur l'année avec des niveaux de commercialisation de véhicules inédits depuis la récession.

Et le mouvement va se poursuivre, plusieurs analystes et responsables du secteur estimant que cette année, l'industrie automobile américaine continuera à croître plus vite que le reste de l'économie.

Par contraste, le marché européen est attendu cette année en très légère hausse après plusieurs années consécutives de baisse.

"De manière générale, nous prévoyons que 2014 constituera une nouvelle année record en termes de lancements de véhicules", commente Stifel Automotive dans une note consacrée au premier salon de l'auto de l'année, qui sera l'occasion de pas moins de 50 premières mondiales.

"Conformément aux tendances récentes, les économies de carburant, la sécurité et l'infotainment vont rester des thèmes dominants cette année, mais surtout le développement spectaculaire de la voiture connectée, les consommateurs appliquant aussi à la voiture leurs habitudes de plus en plus mobiles", ajoute Stifel.

Le salon de l'électronique grand public (CES) à Las Vegas, où l'équipementier automobile Valeo était présent pour la première fois, a déjà illustré ce mois-ci à quel point la voiture du futur sera connectée à son environnement extérieur, par le biais du GPS, de radars et de caméras, mais aussi à l'avenir grâce à la téléphonie 4G et au wifi.

Le concept XC Coupé que Volvo Cars présentera à Detroit inaugurera ainsi non seulement la nouvelle identité de la marque, mais aussi un système de détection de cyclistes qui préviendra pour la première fois l'utilisateur du deux-roues que sa présence a bien été détectée par la voiture qui s'en approche.

LES V8 N'ONT PAS DIT LEUR DERNIER MOT

Le salon de Detroit - réservé à la presse lundi et mardi, et aux autres professionnels mercredi et jeudi avant d'accueillir le public du 18 au 26 janvier - n'échappera pas à la tendance actuelle de chasse aux émissions de CO2, mais dans des proportions à la mesure des Etats-Unis.

La sixième génération de la mythique Ford Mustang, l'une des vedettes du salon, sera présentée pour la première fois avec un petit moteur de quatre cylindres. Celui-ci affichera toutefois encore une puissance de 300 chevaux environ - l'équivalent de quatre Twingo - et sera accompagné d'un traditionnel moteur V8 de cinq litres et pas moins de 426 chevaux.

Si les Français restent absents du marché américain, les marques nationales continueront d'y rivaliser avec les Japonais et les Allemands. Chrysler présentera un restylage de sa berline 200 sur une plateforme partagée avec l'actionnaire Fiat, et Ford une version allégée, grâce à l'aluminium, de son nouveau pick-up F-150, la voiture la plus vendue aux Etats-Unis.

Infiniti, la marque haut de gamme de Nissan, dévoilera son concept car Q50 "Eau Rouge" capitalisant sur les succès du partenaire Renault en Formule Un, BMW proposera son coupé M4 avec 431 chevaux sous le capot et Daimler sa nouvelle Mercedes Class C, plus longue et pourtant plus légère que sa devancière.

Au sein du groupe Volkswagen, la marque Audi lèvera quant à elle le voile sur un concept car préfigurant le futur de la famille de 4x4 "Q" tandis que Bentley présentera une Continental GT S animée par un V8 surpuissant.

En revanche, pour la seule marque Volkswagen, les Etats-Unis restent un marché plus difficile.

Michael Horn, patron de la division locale de VW depuis décembre, fera une première apparition au salon dès lundi. Une source proche du dossier a indiqué à Reuters qu'il pourrait annoncer son intention de produire au Tennessee un 4X4 Volkswagen destiné au marché américain, où il peine à reproduire le succès qu'il remporte en Europe ou en Asie.

Des modèles comme la Passat n'ont pas trouvé leur public aux Etats-Unis, l'intérieur de la voiture, jugé trop austère, éclipsant aux yeux des acheteurs américains son avance technologique. Le nouveau 4X4, inspiré du concept "CrossBlue", pourrait voir le jour en 2016.

Avec Laurence Frost, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant