A défaut d'une coalition, nouveau scrutin "inévitable", dit Erdogan

le , mis à jour à 11:40
0

ISTANBUL, 14 juin (Reuters) - Le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré que des élections législatives anticipées seraient "inévitables" si son Parti de la justice et du développement (AKP), privé de majorité absolue lors des élections de dimanche dernier, ne parvient pas à forger une coalition dans le délai constitutionnel de 45 jours. Dans des propos publiés dimanche par le quotidien Milliyet, il précise vouloir mandater l'AKP pour tenter de former un nouveau gouvernement. "Si le parti qui est arrivé en tête des élections n'y arrivait pas, pas plus que le deuxième parti, alors retourner aux urnes, conformément à la constitution, serait inévitable", a-t-il dit. "Je n'appelle pas cela des élections anticipées, mais une répétition (des élections)." "Il est impensable de laisser notre pays sans gouvernement. L'incertitude ne doit pas durer longtemps afin que les investissements et nos relations internationales ne soient pas perturbés", a-t-il poursuivi. L'AKP est arrivé en tête des législatives du 7 juin mais, avec 41% des voix, a perdu sa majorité absolue au Parlement, où il ne disposera plus que de 258 élus sur un total de 550. Les laïques du Parti républicain du peuple (CHP, gauche kémaliste) demeurent le deuxième groupe à l'assemblée, avec 132 élus. Le Parti d'action nationaliste (MHP, extrême droite), arrive en troisième position avec 80 députés projetés), devant le Parti démocratique des peuples (HDP, issu du mouvement prokurde), qui fait son entrée au Parlement 80 élus également. Erdogan va recevoir pour consultation les dirigeants des quatre formations parlementaires, sans doute avant le session inaugurale de la nouvelle Assemblée. "Je pourrais commencer ces rencontres avant que les députés ne prêtent serment, par conséquent je pourrais les inviter dans la semaine." (Humeyra Pamuk; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant