A Davos, on voit un avenir technologique tout rose, assombri par la sécurité

le
0
A Davos, on voit un avenir technologique tout rose, assombri par la sécurité
A Davos, on voit un avenir technologique tout rose, assombri par la sécurité

Les percées technologiques iront à un rythme dix fois plus rapide que le boum d'internet dans les années 1990, ont prédit des spécialistes réunis à Davos, mettant toutefois en garde contre les failles de sécurité.Le forum économique mondial de Davos consacre traditionnellement une bonne part de ses travaux aux nouvelles technologies, dans sa tentative de mettre à jour les évolutions futures de l'économie mondiale."Prenez ce qu'il s'est passé avec internet dans les années 1990. Multipliez le par 10 et c'est ce qu'il va se passer", a prédit le PDG de l'équipementier en télécoms américain Cisco, John Chambers."Toutes les entreprises, tous les pays, tous les humains vont passer au numérique", a ajouté M. Chambers, qui dirige un géant du secteur. "Cela va transformer la société, en bien".Max Levchin, le fondateur de la société de paiement en ligne Paypal, a estimé que les objets connectés vont transformer aussi bien dans les pays avancés que les pays émergents."Le médecin de village en Chine portera des outils comme des +Google glass+ et, alors même qu'il n'est pas diplomé, il aura accès à des quantités énormes de données lui disant: +ce n'est pas un bleu, c'est plus grave, prescrivez des antibiotiques+", a-t-il anticipé."C'est vraiment une époque formidable à vivre", s'enthousiasme-t-il.- Sécurité, sécurité, sécurité, sécurité -Mais chaque médaille a son revers, et les attaques cybernétiques vont devenir un sujet de plus en plus sensible, à l'instar de celles subies récemment par Sony Pictures, ou par diverses institutions après la vague de coups de filets antiterroristes en Europe."Les quatre plus gros défis pour l'industrie du secteur dans les prochaines années sont la sécurité, la sécurité, la sécurité, et la sécurité", a commenté Pierre Nanterme, PDG du consultant Accenture.Ce problème va croître de manière "exponantielle", a ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant