À Damas, les opposants toujours sous le feu des loyalistes

le
0
Dans la capitale, les forces gouvernementales poursuivent leur contre-offensive antirebelles.

Appuyées par des blindés et des hélicoptères, les troupes loyales à Bachar el-Assad ont visé dimanche des poches tenues par les insurgés, légèrement armés. De leur côté, des membres de la Garde républicaine, une unité d'élite, protégeaient les bâtiments des services de sécurité, cibles des révolutionnaires, après leur exploit de mercredi au cours duquel ils ont réussi à tuer quatre cadres de la nomenklatura, dont Assef Shawkat, le beau-frère du président syrien.

Face à la supériorité militaire de l'armée, les insurgés ont dû se retirer des quartiers de Midane et de Mezze. Dimanche, les combats se concentraient à Barzé et dans les vergers derrière Mezze. Ils auraient fait des dizaines de morts. «Le bilan est beaucoup plus élevé que ce qui est annoncé», selon un homme d'affaires alaouite en contact avec la hiérarchie sécuritaire à Damas.

En parallèle, experts russes et syriens tentent de déterminer le lieu d'où a été commandée l'explosion de

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant