À Dakar, François Hollande dit sa confiance en l'Afrique

le
0
À Dakar, le chef de l'État a dévoilé les grandes lignes de sa politique et promis la fin de la Françafrique.

En arrivant à Dakar vendredi pour la première étape de sa tournée africaine, François Hollande savait, que plus que ses pas, ce sont ses mots qui seraient attendus. Cinq ans après le discours très contesté de son prédécesseur, le président français devait être consensuel, une fois de plus «normal». Il le fut.

Si François Hollande s'était par avance défendu de toute intention de vouloir par ce voyage «effacer un précédent», il a pris soin dans son adresse prononcée vendredi devant l'Assemblée nationale sénégalaise de gommer la moindre tournure qui aurait pu prêter à la polémique. «Je ne suis pas venu en Afrique pour délivrer des leçons de morale», a prudemment expliqué François Hollande. Dans ce discours très attendu, il a donc avant tout insisté sur sa confiance dans l'avenir du contient et sur le nouveau partenariat qu'il entend dessiner avec ses anciennes colonies. «L'Afrique est en marche (...) Les Africains ont pris leur destin en main et c

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant