À Dakar, Barack Obama plaide pour la démocratie

le
0
Le président américain a visité l'île de Gorée, d'où partaient pour un voyage sans retour les esclaves africains.

Commencée mercredi soir à Dakar, la tournée de Barack Obama en Afrique subsaharienne est d'emblée apparue comme suspendue au sort de Nelson Mandela. À peine arrivé au Sénégal, le président des États-Unis a tenu à réaffirmer son intention de se rendre en Afrique du Sud, et a rendu hommage au père de la nation Arc-en-ciel, «un héros pour le monde entier», dont «l'héritage continuera à vivre à travers les âges», «le jour où il quittera cette terre».

Venu saluer la démocratie sénégalaise et défendre l'État de droit devant les juges de la Cour suprême, Barack Obama avait aussi à honorer, outre la figure de Nelson Mandela, la mémoire des Africains partis comme esclaves pour l'Amérique. Accompagné de son épouse et ses deux enfants, le premier président noir américain était attendu sur l'île de Gorée au large de Dakar, pour une visite à la Maison des...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant