À coups de Ross

le
0
À coups de Ross
À coups de Ross

Ross McCormack est un sentimental. Un buteur vedette enfin porté à son sommet à Fulham qui ne marche qu'à l'amour qu'on lui donne. C'est ce qu'il a trouvé à Craven Cottage mais aussi ce qui l'avait lassé à Leeds hier. Reste que l'attaquant écossais est devenu un homme capable de devenir le meilleur joueur de Championship. Avec autorité. This is Mac the Attack.

Ici, c'était une idole. Elland Road l'aimait comme personne. Mieux encore, la foule se plaisait à chanter sa gloire : " De, de, de, derup, de, de, de, derup, Ross McCormack !" Du côté de Leeds, Ross McCormack avait trouvé la gloire, enfin. Mais sa vie est comme ça, il n'en a jamais assez. Il veut toujours plus. Plus beau, plus grand. C'est une constante. Alors, lorsqu'il estime avoir fait le tour d'un sujet, McCormack s'en va. Avec fracas, souvent.

"J'ai dit à Mourinho : ‘Si tu as des couilles, viens entraîner Leeds pour accéder à la Premier League' "Massimo CellinoIl y a quelques jours, le propriétaire de Leeds United, Massimo Cellino a expliqué avoir proposé à José Mourinho le banc des Peacocks : "Je lui ai dit : ‘Si tu as des couilles, viens entraîner Leeds pour accéder à la Premier League, puis à la Ligue des Champions. Tu veux jouer au football ? Alors viens avec moi.'" Mais, là aussi, Cellino a dû ranger sa grande gueule. Car depuis son arrivée en avril 2014, l'Italien doit vivre face à la pression populaire d'un stade qui ne l'aime pas. Selon lui, le gestionnaire a toujours été incapable de retenir les talents et fait n'importe quoi avec leur amour d'enfance. Comme cet été 2014, où, face à l'absence de promesses du président, Ross McCormack, alors meilleur buteur de Championship, lui claqu la porte à la tronche. Et laisse derrière lui l'amour d'un peuple.

Glasgow, Le Guen et le Range Rover


"Je n'avais pas prévu de le vendre. J'ai été irrespectueux, il a été agressif. Dans ces conditions, McCormack ne pouvait pas rester", expliquera quelques semaines plus tard Massimo Cellino. "Je viens de quitter un club qui n'est plus celui que j'ai aimé étant gosse."Ross McCormack à son départ de LeedsRoss, lui, venait de signer à Fulham et affirmait alors "qu'il venait de quitter un club qui n'était plus celui qu'il avait aimé étant gosse ". Le gamin de Glasgow est comme ça. C'est un sentimental, un buteur qui marche à la passion et à rien d'autre. Le problème est de taille et a longtemps poussé McCormack loin des sommets…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant