À Chypre, les privatisations déclenchent la colère

le
0

Ce programme comprend notamment la privatisation des compagnies de télécommunication (Cyta), d'électricité (EAC) ainsi que les deux principaux ports de l'île. Le gouvernement espère pouvoir en obtenir au moins 1,4 milliard d'euros d'ici à la fin 2014.

Les forces de l'ordre chypriotes sont sur le qui-vive depuis 48 heures. Des dizaines de policiers antiémeute ont pris place aux abords du Parlement, des barrières de protection ont été installées et la circulation bloquée dès 12 heures. Plus de dix-huit syndicats ont appelé à une grève et une manifestation pour protester contre le programme de privatisations, imposé par la troïka, et qui sera soumis au vote des députés dans l'après-midi.

Ce programme comprend notamment la privatisation des compagnies de télécommunication (Cyta), d'électricité (EAC) ainsi que les deux principaux ports de l'île. Le gouvernement espère pouvoir en obtenir au moins 1,4 milliard d'euros d'ici à la fin 2014. Mais cette perspective...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant