À Chypre, le plan B partiellement adopté

le
0
Les députés ont voté vendredi soir la restructuration des banques de l'île. Mais le sort de la taxe sur les dépôts souhaitée par Bruxelles est toujours en suspens. » Chypre : la semaine qui a fait trembler l'Europe

Un premier pas. Vendredi soir, les députés chypriotes ont adopté les premières mesures du plan B, qui doit éviter la faillite de l'économie de l'île. Si la taxe sur les dépôts bancaires, point litigieux entre Bruxelles et Nicosie, n'a pas encore été adoptée, le Parlement a voté la restructuration du système bancaire.

Les deux principales banques du pays se transformeront ainsi en «mauvaises banques», et abriteront les dépôts de plus de cent mille euros et les prêts à risque. Une «bonne banque» sera parallèlement créee, en l'ocurrence la National Bank of Cyprus, ou reposeront les dépôts de moins de cent mille euros et les prêts non risqués. Avant le vote, les dirigeants de ces banques se sont prononcés en faveur d'une taxe sur tous les dépô...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant