À Chypre, la tentation de quitter l'euro

le
0
Le président chypriote assure qu'il n'en est pas question mais la classe politique s'est emparée de la question du retour à une devise nationale.

«Vous avez l'euro, nous avons la civilisation.» Le titre de une du quotidien chypriote Politis salue le calme des Chypriotes qui ont dignement retrouvé jeudi le chemin des banques, après douze jours de fermeture. Mais la brutalité du plan de sauvetage adopté par le gouvernement en échange d'une aide de 10 milliards d'euros pour éviter le défaut de paiement continue de désespérer le million d'habitants de la partie sud de l'île. Le sentiment anti-européen grandit et ne s'arrête plus à certains furieux qui brûlent les drapeaux bleus aux étoiles jaunes après les manifestations dans le centre de Nicosie.

Pour nombre de Chypriotes, l'Europe n'a pas fait preuve de solidarité en imposant une tutelle budgétaire à leur pays. Le dernier sondage d'opinion de la chaîne privée Sigma révélait que deux habitants sur ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant