À Carmaux, Hollande invoque Jaurès

le
0
Le candidat socialiste met en garde les électeurs de Mélenchon contre «les cultures de gauche qui s'annihilent».

Il veut reprendre le fil. François Hollande savoure la continuité de l'histoire politique. Il y trouve de l'inspiration pour sa propre campagne. Il se souvient de la présidentielle de 1981. «La politique se renouvelle assez peu dans ses arguments», observe-t-il en citant les attaques de Valéry Giscard d'Estaing contre François Mitterrand en 1981. «Si la France choisit la gauche, ce sera la Pologne de l'Occident, disait le candidat sortant», note avec malice François Hollande, favori de la présidentielle, en référence aux déclarations de Nicolas Sarkozy, annonçant une catastrophe financière en cas de victoire socialiste en 2012.

Lundi, le candidat socialiste était dans le Tarn, sur les traces de Jean Jaurès: d'abord à Albi, où l'ancien homme politique avait prononcé son célèbre discours à la jeunesse en 1905, puis à Carmaux, la ville dont il était le député. François Hollande y a prononcé un discours en plein air. C'était là, en 1980, que François Mitterr

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant