À Calais, Valls voit "un beau visage de la France"

le
0
La jungle connaît son troisième jour de démantèlement mercredi. Une opération humanitaire, explique Manuel Valls.
La jungle connaît son troisième jour de démantèlement mercredi. Une opération humanitaire, explique Manuel Valls.

Pour le Premier ministre, « ce qui est en train de se passer à Calais, c'est un beau visage de la France ». L'évacuation du plus grand bidonville du pays, rebaptisée « opération humanitaire » par Manuel Valls, « est menée en tenant compte d'hommes et de femmes qui fuient la guerre et qui demandent l'asile », mais elle est aussi « menée avec fermeté », a-t-il expliqué.

La vision de Manuel Valls n'est pas partagée par la présidente de l'ONG Save The Children : « C'est effrayant pour les enfants, qui voient arriver les bulldozers où ils ont vécu des semaines, voire des mois pour certains », a affirmé à l'AFP Carolyn Miles, présidente et directrice générale de l'ONG, lors d'un gala de soutien qui se tenait à New York. Estimant à plus d'un millier le nombre d'enfants en détresse dans la « jungle » de Calais, Save The Children avait déjà appelé les autorités françaises à suspendre les opérations de démantèlement.

Tout en soulignant que le Royaume-Uni et la France attachaient une attention soutenue au sort des mineurs esseulés, Carolyn Miles a appelé les deux gouvernements à redoubler d'efforts en particulier pour les enfants qui ne seraient pas admis à gagner le Royaume-Uni. « Il est très important, surtout au moment où la situation devient un peu chaotique, que nous préservions la sécurité des enfants et leur procurions toutes les opportunités qu'ils méritent pour aller de l'avant »,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant