À Brignoles, les deux adversaires veulent croire en leur victoire

le
0
Malgré le score élevé du FN, arrivé largement en tête, la candidate UMP espère, pour gagner au second tour, une mobilisation de l'électorat qui s'est abstenu à 67 %.

Au lendemain du premier tour de la cantonale partielle de Brignoles, les deux précédents scrutins ayant été annulés, les deux finalistes, Laurent Lopez (FN) et Catherine Delzers (UMP), savourent leur qualification pour le deuxième tour avec respectivement 40,4 % et 20,8 % des voix, et l'élimination de la gauche. Chacun pense la victoire possible dimanche prochain. «Je visais 30 % et la qualification pour le second tour. Je suis en tête avec 40,4 %. C'est sans précédent, exceptionnel!», se félicite Laurent Lopez, un quadra dynamique, préféré par son parti à Jean-Paul Dispard, qui avait été élu en 2011 de 6 voix et battu de 13 en 2012 face au maire communiste de Brignoles, Claude Gilardo, qui à 78 ans ne s'était pas représenté.

«On nous parlait d'une vague bleu Marine mais on la cherche», rel...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant